Abdel BELLOUNI: coach de l'année en LF2

18/05/2016

Abdel BELLOUNI, coach de l’année en Ligue Féminine 2, s’est prêté à son tour aux questions après un week-end mouvementé qui lui permet de partir « à la retraite » avec une médaille de bronze.

 

Après un maintien acquis dans la douleur la saison dernière, tu emmènes Aulnoyes le mois dernier au Final Four. Comment as-tu vécu l'aventure avec ce groupe ?

 

Je trouve effectivement bien de resituer les prestations de cette année dans un contexte plus général. L'an passé, nous venions de monter en Ligue 2, et nous avions fait le choix de permettre aux filles qui avaient participé à la montée de vivre cette expérience. Nous avions donc souffert mais obtenu le maintien sur un buzzer beater de notre capitaine Cora (DUVAL). L'idée, à l'intersaison, était d'apporter l'expérience qui nous manquait, et c'est ce qui a été fait avec l'arrivée de joueuses comme Fred (AYISSI), Anaïs (DEAS) et Lorraine (LOKOKA). On a greffé de jeunes joueuses comme Lucie (LAROCHE) et Caroline (MISSET) dans l'aile et Elise (FAGNEZ) dans le secteur intérieur, qui avaient envie de progresser et avec les 4 joueuses qui restaient Cora, Flo, Cindy et Caro, cela a constitué un groupe équilibré.

Tu fais bien de parler d'aventure car il s'agit bien d'une aventure humaine et sportive. A vrai dire, c'est l'une des plus belles saisons que j'ai pu vivre depuis que j'entraîne. Le mérite en revient aux joueuses qui ont su constituer un vrai groupe où les mots "partage", "simplicité" et "solidarité" ont pris tout leur sens. Dès le début de saison, nous avons voulu prendre les matchs un par un et ne pas nous imposer une pression inutile dans un championnat très dense.

Notre victoire à Charnay a permis au groupe de prendre conscience qu'avec du travail et de l'envie, nous pouvions faire mieux que ce les pronostiques prévoyaient.

 

Après le titre de meilleur entraineur de centre de formation il y a quelques années (feu USVO), tes pairs t'ont une nouvelle fois élu coach de l'année en Ligue 2 : qu'est-ce que cela représente pour toi ?

 

 

Cela fait toujours plaisir d'être reconnu par ses pairs. Cela veut dire que le travail et les résultats de l'équipe, et pas seulement du coach, sont appréciés. Preuve en est, Lorraine a été élue dans le 5 majeur de Ligue 2 et Fred a été élue meilleur défenseur. Je partage naturellement cette distinction avec mon staff et mes joueuses. Je suis toujours plus sensible aux récompenses collectives comme la médaille de bronze ramenée du F4, mais sans fausse modestie, cela fait plaisir.

 

 

Tu tires ta révérence ? Les collègues n'auront plus le plaisir d'échanger avec le passionné que tu es : difficile de l’envisager….  Qu'est-ce qui t'amène à cette décision ?

 

 

Comme tu le sais, je ne suis pas entraîneur professionnel dans le sens où j'ai une activité professionnelle en parallèle (drh dans une société de transport) qui me prend beaucoup de temps et d'énergie. Je suis depuis longtemps dans le monde du basket et c'est chronophage et parfois, à vouloir bien faire, on s'oublie un peu et donc j'ai décidé de prendre un peu de recul. Pour une fois, j'ai voulu être égoïste et penser un peu à moi et à ceux qui me sont proches. Passer plus de temps avec ma famille et mes amis sera ma préoccupation quotidienne. Le basket va me manquer même si je continuerai à suivre quelques matchs. Ma passion m'a permis de rencontrer des personnes (joueuses, coaches ou dirigeants) avec qui j'ai sympathisé et certaines de ces personnes sont même devenues des amis donc j'aurai encore l'occasion d'échanger avec elles.

 

Ps : merci aux collègues qui m'ont désigné et merci à mon staff et mes joueuses.

 

Merci au SCB qui par ce genre d'actions, entre autres, met en avant notre sport.

 

Amicalement

Abdel

 

Please reload

COLLOQUE DU FUTUR À LIMOGES

01/03/2017

1/5
Please reload

Dernières news
Archive
Rejoignez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square